dimanche, mai 19, 2024

Dépenses mercato : la Saudi Pro League juste derrière la Premier League

La Saudi Pro League, qui a su attirer bon nombre de joueurs évoluant en Europe pendant le dernier mercato estival 2023, se positionne juste derrière la dépensière Premier League en matière de transactions totales pendant celui-ci.

Deuxième derrière la Premier League. Et si ce classement, publié par la FIFA préfigurait ce qu’il va se passer dans les prochaines années. La Saudi Pro League serait la principale concurrente de son homologue anglais pour savoir attirer les meilleurs joueurs grâces à des moyens énormes. Essentiellement financée par les droits TV, la Premier League va devoir faire face effectivement à une Ligue qui dispose elle d’un fond d’état souverain pratiquement sans fond.

Les dépenses saoudiennes devant les 4 grosses ligues européennes

Les dépenses saoudiennes en matière de transferts de joueurs ont dépassé les quatre autres principales ligues européennes à savoir la Liga, la Série A, la Bundesliga et la Ligue 1. « Le pouvoir d’achat du SPL dépassant déjà celui de certains des « cinq grands » européens, il reste à voir l’impact que cela aura sur la composition du football d’élite pour les générations futures. » indique dans son rapport, l’organisme mondial.

Les clubs saoudiens ont fait sensation à plus d’un titre, avec leur folie estivale de 701,3 millions de livres sterling (816 M€), se classant deuxième, devant les « cinq grands » ligues européennes restantes : France (688,8 millions de livres sterling soit 802 M€), Allemagne (610,8 millions de livres sterling, soit 710 millions d’euros), Italie (569,6 millions de livres sterling, soit 662 M€). et l’Espagne (324,9 millions de livres sterling soit 378 M€). Enfin, la Premier League, placé en tête de ce classement a dépensé 1,85 milliard d’euros.

Découvrez la boutique 100 % football avec Passion Football Club

Ils ont dit :

A lire également

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partagez cet article

L'actu en live