Guy Stéphan, sélectionneur-adjoint des Bleus
(Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)

Guy Stéphan, qui officiait vendredi soir sur le banc de l’équipe de France en raison de l’absence de Didier Deschamps, donne rendez-lundi pour faire un premier point sur la situation sportive des Bleus.

Guy Stéphan est inquiet mais sans plus après le revers de l’équipe de France à domicile face au Danemark (1-2) pour son entrée dans la Ligue des Nations : « Il y a la valeur de l’adversaire. Je n’ai pas été surpris de leur match. C’est une équipe structurée, avec beaucoup de densité. Elle joue au ballon également. C’est dommage après avoir mené au score de ne pas avoir fait le nécessaire pour garder le résultat et même l’amplifier. Il y a eu un petit souci d’alignement et de cadrage du porteur du ballon » a-t-il expliqué en conférence de presse, rapporte Le Parisien.

Guy Stéphan ne cherche pas d’excuses

Guy Stéphan ne voulait pas invoquer un manque de fraîcheur de la part de son équipe : « Je ne vais pas chercher d’excuses. Beaucoup de joueurs ont beaucoup joué et on a manqué de fraîcheur par moments. On peut être pétillants mais on a manqué de ressort. Je ne parle pas que des joueurs offensifs, c’était aussi au milieu, derrière. Il y a eu des résultats surprenants en Europe. On saura lundi si c’est un coup d’arrêt ou pas. Il faut digérer cette défaite et elle doit nous aider à préparer les trois autres matchs » a-t-il ajouté.

Assurer sans le boss

A titre personnel, le technicien français a fait le maximum pour pallier l’absence de son patron : « Le boss n’est pas là, il faut assumer. Toutes les séances d’entraînement, la vidéo, la causerie, faire des choix d’équipe, c’est nouveau. In fine, c’est toujours Didier qui prenait les décisions finales. On avait préparé en amont ce match et j’ai appliqué le plan. On avait échangé avant, beaucoup. Je l’ai eu brièvement après le match, c’était le jour de l’enterrement ce vendredi, un moment très douloureux pour lui » conclut-il.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.