Equipe de France

Le Graët : « Les JO, je n’en ai rien à foutre »

Noël Le Graët ex-président de la FFF
LYON, FRANCE - JULY 05: French Football Association President Noël Le Graët speaks during the FIFA Closing Press Conference at Stade de Lyon on July 05, 2019 in Lyon, France. (Photo by Elsa/Getty Images)

Noël Le Graët dont les déclarations sur l’avenir de Zinedine Zidane ont provoqué un tollé, n’en est pas à son premier coup d’essai. Dans le passé déjà, bon nombre de ses déclarations ont fait scandale. Florilège.

L’avenir de Noël Le Graët à la tête de la FFF est dans le doute après ses déclarations concernant l’avenir de Zinedine Zidane dans lesquelles il déclarait « n’en avoir rien à foutre de savoir si l’ancien capitaine des Bleus allait devenir sélectionneur du Brésil ». Une déclaration qui a provoqué un tollé mais qui est surtout celle de trop. Car dans le passé, le dirigeant français avait déjà tenus des propos souvent polémiques sur divers sujets. Rappel des faits :

Décembre 2015 à propos de Frédéric Thiriez, concurrent pour le poste de président à la FFF.

« J’ai dit que j’aimais fréquenté les gens qui connaissent quelque chose au ballon. Qui d’entre-vous à discuté foot avec Thiriez récemment ? Je note que 100 % des journalistes prétendent que Thiriez ne connait rien au foot ».

Janvier 2016 à propos de la candidature de Paris au JO 2024

« Les JO, je n’en ai rien à foutre » répond-t-il alors que la FFF souhaite soutenir Jérôme Champagne à la tête de la FIFA plutôt que Gianni Infantino. A l’époque, l’instance pensait qu’en faisant élire le Français, cela favoriserait la candidature de Paris au JO 2024.

Septembre 2019 à propos de l’homophobie et du racisme dans le football

« Ce n’est pas la même chose » explique-t-il en réponse à une question sur l’éventuel arrêt des matches en cas d’insultes homophobes ou racistes

Mars 2021 à propos de l’équipe féminine de football et les tensions avec Corinne Diacre

« Aucun match perdu depuis le Mondial 2019 avec Corinne Diacre. Donc si elles veulent, elles peuvent se tirer les cheveux, ça m’est égal ».

Sept 2021 à propos du racisme dans le football

« Le phénomène raciste dans le sport et dans le football en particulier n’existe pas » avait-il déclaré lors d’un entretien accordé à BFM Business.

Juin 2022 à propos des droits d’image et de la fronde de Kylian Mbappé et du manque de soutien au joueur après l’Euro 2020

« Mbappé trouvait que la fédération ne l’avait pas défendu après son penalty raté et les critiques sur les réseaux » avait-il déclaré alors que le joueur parlait avant tout de racisme. « Oui, enfin, je lui ai surtout expliqué que c’était par rapport au racisme et NON au penalty. Mais lui considérait qu’il n’y avait pas eu de racisme » avait alors répondu Mbappé

Octobre 2022 à propos des droits des travailleurs au Qatar qui s’entassent dans des endroits insalubres

« C’est pas insoluble ça. C’est des coups de peinture. Il y a encore du temps de réparer ça » a-t-il déclaré lors d’une émission Complément d’enquête sur France 2

Décembre 2022 à propos du brassard One Love que souhaitait porter Hugo Lloris en soutien aux discriminations au Qatar

« J’ai été l’un des leaders pour qu’il n’y ait pas ce brassard » déclare-t-il dans un entretien au Figaro

Janvier 2023 à propos de l’avenir de Zinedine Zidane

«  »Il fait ce qu’il veut, je n’en ai rien à secouer » a-t-il répondu sur RMC Sport à une question concernant l’avenir du champion du monde 98. Puis il a ajouté ensuite : « M’a-t-il appelé ? Non. Je ne l’aurais de toute façon pas pris au téléphone ».

Découvrez la boutique 100 % football avec Passion Football Club

Retrouvez-nous sur notre compte Instagram

A lire également

Ligue des Nations : quel est le calendrier de l’équipe de France

Kevin Smith

JO 2024 : Mbappé n’ira pas au clash pour les jouer

Kevin Smith

Equipe de France : Lucas Hernandez fier de la concurrence avec Théo

Kevin Smith

Leave a Comment