Paul Mitchell, dirigeant de l'AS Monaco
Paul MITCHELL sporting director of Monaco during the AS Monaco's conferebnce and training session on January 5, 2022 in Monaco, Monaco. (Photo by Pascal Della Zuana/Icon Sport)

Paul Mitchell, responsable de la performance à l’AS Monaco, a fait le point sur la situation de son club à quelques jours de la fin du mercato estival 2022.

Paul Mitchell s’est exprimé dans les colonnes de L’Equipe ce dimanche. Le dirigeant monégasque explique qu’il reste à l’affût des opportunités en cette fin de mercato estival 2022 : « On est contents de notre effectif. L’objectif est d’avoir de la concurrence partout et c’est le cas. Il faut être prêt à saisir des opportunités mais je ne m’occupe pas seulement de mercato. Je gère toute la performance, à Monaco et au Cercle Bruges (club satellite de l’ASM), ce qui implique les aspects physiques, mentaux, l’académie… Il n’y a jamais de journée calme » explique-t-il.

Pas libre de dépenser sans compter

Il reconnait, qu’en dépit de rentrée d’argent inattendues comme l’indemnité de formation de Kylian Mbappé après sa prolongation de contrat avec le PSG, son club ne peut pas dépenser autant qu’il le voudrait : « Il y a un historique à prendre en compte. Le club a connu des saisons avec des ventes incroyables mais il n’a pas aussi bien investi qu’il a vendu. Cela nous force encore à adopter un fonctionnement plus prudent pour être pérenne. On a fait un gros boulot sur les ventes cet été mais une partie de cet argent est allée combler ces dépenses passées. On ne peut pas dépenser tout ce qu’on a vendu. Le propriétaire (Dimitri Rybolovlev) a été fantastique pendant le Covid, il a injecté beaucoup d’argent. II a énormément dépensé en dix ans ici mais nous sommes restreints par la DNCG, le fair-play financier, et il y a aussi le problème des droits télé » a-t-il ajouté.

L’élimination en C1 n’a rien changé

Et d’assurer ensuite que l’élimination prématurée en Ligue des Champions n’a rien modifié en matière de recrutement : « Non, car on a recruté un énorme talent (Mohamed Camara, acheté 15 M€ au Red Bull Salzbourg). Si cette élimination redéfinit nos plans, quelque chose ne va pas. Ça ne doit pas bloquer nos idées, ça n’a pas changé nos cibles. Camara le montre » conclut-il.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.