samedi, juillet 20, 2024
AccueilActu footOL-Sage : Riolo accuse la DTN !

OL-Sage : Riolo accuse la DTN !

Daniel Riolo, l’éditorialiste de RMC, dénonce le système mis en place par la DTN pour passer le diplôme nécessaire pour entrainer en Ligue 1. Qui empêche Pierre Sage de l’obtenir.

Les accusations de Daniel Riolo ne resteront probablement pas sans réponse. Le journaliste et éditorialiste de RMC laisse entendre que le règlement mis en place par la DTN pour passer son diplôme nécessaire pour travailler en Ligue 1 est biaisé : « C’est officiel, je peux vous le dire, ils vont l’empêcher de passer ses diplômes, il ne pourra pas le faire » accuse-t-il.

Daniel Riolo dénonce un vrai problème d’accès

Pour Daniel Riolo, la situation est ubuesque : « Les supporteurs lyonnais sont plutôt favorables à ce qu’il reste au club mais ce n’est pas si simple parce qu’il n’a pas le diplôme. C’est un vrai problème parce qu’il devait les passer en avril. Il ne peut pas passer ses diplômes parce que le système de la DTN empêche des gens comme Pierre Sage de le faire, il n’a pas les prérequis. » ajoute-t-il.

Et de conclure : « C’est aussi le truc hallucinant de notre système. Quand on dit que ce diplôme est fermé, que si tu n’es pas du sérail, si tu n’as pas été un ancien joueur, c’est très compliqué… Pierre Sage est confronté à ça. Ça prendra plus de temps et si Textor veut le garder, il devrait payer une amende à chaque match. »

L’accès à la formation très disuasif

Pour rappel, pour pouvoir s’asseoir sur le banc d’un club de Ligue 1, tout entraineur doit disposer du BEPF. Il donne le droit d’entrainer dans les trois premières divisions (Ligue 1, Ligue 2, National). Il faut également avoir passé les diplômes dit intermédiaires, avoir travaillé pendant cinq ans au sein d’un staff pro si l’on n’a pas été un ancien joueur et avoir 10 sélections en équipe de France A ou 150 matches de Ligue 1 pour se présenter. De plus, le candidat au diplôme doit débourser en moyenne 60.000 euros pour sa formation. Même si souvent ce sont les clubs qui la finance.

En cas de non respect de ces éléments, si l’entraineur ne peut pas être empêché par les règlements d’occuper un poste en Ligue 1, son club doit verser 25.000 euros d’amende par match dirigé. De quoi faire réfléchir sur le long terme. C’est sur ces bases que s’oriente l’analyse de Daniel Riolo qui laisse entendre que « l’accès à ce diplôme est fermé ».

A lire également

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partagez cet article

L'actu en live