lundi, juillet 22, 2024
AccueilLigue des ChampionsPSG-Barça : 1000 policiers en renfort au Parc des Princes

PSG-Barça : 1000 policiers en renfort au Parc des Princes

La rencontre de Ligue des Champions entre le PSG et le FC Barcelone ce mercredi au Parc des Princes, se jouera sous haute sécurité en raison de la menace terroriste.

En début de semaine, l’Etat islamique-Khorasan a émis des menaces sur les stades qui accueillent les matches des quarts de finale de la Ligue des Champions. Si tout s’est bien passé à Londres et à Madrid hier soir pour les rencontres Arsenal-Bayern et Real Madrid-Manchester City, en France, et en Espagne, on tremble avant les rencontres PSG-Barcelone et Atletico Madrid-Borussia Dortmund.

Le Parc des Princes sous haute surveillance

Autour du Parc des Princes, la sécurité sera ultra-renforcée. 1000 policiers seront présents aux abords de l’enceinte de la Porte de Saint-Cloud. Les services de renseignements sont sur les dents pour tenter de déjouer d’éventuelles tentatives d’attentat alors que le coup d’envoi de la rencontre est prévue à 21h00. Gérald Darminin, le Ministre de l’Intérieur, a présidé mardi soir une réunion de crise en présence des responsables de la DGSI, du renseignement territorial, de la Préfecture de Police de Paris et des responsables de la Gendarmerie Nationale et de la Police Nationale.

Pas d’éléments précis sur un attentat à venir au Parc des Princes

« A part cette menace caractérisée évoquée publiquement par l’Etat islamique, je n’ai pas d’éléments précis, a déclaré Gérald Darmanin, rapporte Le Figaro. « On ne sait pas quel est le lieu qui peut être particulièrement touché, ni dans quelles conditions. » a-t-il ajouté. Si la menace n’est pas spécifique au match de ce soir à Paris, le Ministre de l’Intérieur a expliqué avoir demandé à la DGSI « de communiquer les informations que nous avions aux autres services des autres pays qui accueillent les quarts de finale »

A lire également

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partagez cet article

L'actu en live