Aleksander Ceferin, l'homme fort de l'UEFAAleksander CEFERIN president of UEFA during the UEFA Champions League, Quarter Final First Leg match between Bayern Munchen and Paris Saint Germain at Allianz Arena on April 7, 2021 in Munich, Germany. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Si certains médias s’inquiètent de voir partir des joueurs d’Europe vers l’Arabie Saoudite ou d’une éventuelle création d’une Super League, le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin reste serein.

Dans un entretien accordé à L’Equipe, Aleksander Ceferin fait le tour de l’actualité du football. Elle est dominée dans un premier temps par l’exode de nombreux joueurs évoluant en Europe pour rejoindre la lucrative ligue saoudienne. Ce qui ne semble pas inquiéter le dirigeant : « Ce n’est pas un danger. On a connu une approche similaire de la Chine qui achetait des joueurs en fin de carrière en leur offrant beaucoup d’argent. Résultat : le football chinois ne s’est pas développé et ne s’est pas qualifié pour la Coupe du Monde après cela. Ce n’est pas la bonne manière de faire. Ils devraient travailler sur la formation des joueurs et des entraineurs, mais ce n’est pas mon problème » explique-t-il.

« Mbappé et Haaland ne rêvent pas d’Arabie Saoudite »

Toutefois, lorsqu’on lui fait remarqué qu’en Arabie Saoudite il n’y a pas que des joueurs en fin de carrière qui rejoignent la Saudi Pro League, Aleksander Ceferin contre-attaque : « Il y a des joueurs sur la fin et ceux qui ne sont pas suffisamment ambitieux pour viser les tops compétitions. A ce que je sache, Mbappé et Haaland ne rêvent pas d’Arabie Saoudite. Les meilleurs joueurs au sommet de leur art, je ne pense pas qu’ils iront en Arabie Saoudite. Qu’on me parle des joueurs partis là-bas, personne ne sait où ils jouent. Cela intéresse surtout les médias, mais pas vraiment la communauté du football européen. On verra bien, mais je crois pas à une seconde que cela puisse menacer nos compétitions » ajoute-t-il.

« La Super League ? Dans 50 ans on ne sera plus de ce monde ! »

Ensuite, dans cet entretien, Aleksander Ceferin revient sur les tentatives de création d’une Super League Européenne. Là aussi, il s’auto-congratule d’avoir réussi à repousser ces tentatives : « D’abord je veux dir qu’il y a trop d’attention portée à ces prétendus projets de Super League. il y a une action devant la Cour Européenne de justice. Mais il est étrange que certains, le Real et le Barça, désirent jouer nos compétitions, qu’ils disent ne pas aimer. Franchement, les projets dont vous me parler ne méritent pas qu’on les commente autant. Personne n’en veut. Même à l’intérieur des clubs dont vous me parler, mis à part les principaux dirigeants » explique-t-il.

Et de conclure sur d’autres tentatives de création à venir : « On parle d’un danger qui pour moi n’existe pas. Peut-être dans 50 ans, je ne sais pas. Vous et mois seront sans doute plus de ce monde. Le football européen est fort. Regardez ce qui s’est passé dans le basket. Ils ont une Super League appelée Euroligue et le basket n’est pas en bonne condition en Europe. Ils perdent de l’argent. Il y a des millions de clubs en Europe et on parle en permanence des deux mêmes« . La messe est dite…

Ils ont dit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *