Actu foot

Super League : Le Barça et le Real Madrid confortés par la Commission européenne

Super League
European Super League reaction A selection of scarves pictured at Hackney Marshes, London, of the English soccer Premier League teams left-right Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United, ManU and Tottenham Hotspur, who announced in a joint statement they are to join a new European Super League. Picture date: Monday April 19, 2021. PUBLICATIONxINxGERxSUIxAUTxONLY Copyright: xYuixMokx 59286037

La Cour de justice européenne (CJUE) a communiqué ce jeudi sa décision concernant la possibilité d’organiser la Super League. Et elle a répondu en faveur du FC Barcelone et Real Madrid.

C’est une victoire totale pour le Real Madrid et le FC Barcelone et leur président respectif que sont Joan Laporta et Florentino Perez. En effet, la Cour de justice européenne a validé la possibilité pour son promoteur d’organiser la Super League Européenne sans qu’aucune sanction ne soit prise par l’UEFA et la FIFA contre les clubs et les joueurs qui souhaiteront y participer.

L’UEFA et la FIFA dans l’illégalité

« les règles de l’UEFA et de la FIFA sur l’autorisation préalable des compétitions de football interclubs, telle que la Super League, violent le droit de l’union. Les règles de la FIFA et de l’UEFA sur l’autorisation préalable des compétitions de football interclubs, telle que la Superleague, violent le droit de la Super League » indique le jugement.

Une victoire totale pour le promoteur de la Super League

Ils sont encore trois clubs officiellement engagés dans ce projet. Le FC Barcelone et le Real Madrid donc, mais aussi la Juventus de Turin. Le promoteur de la future compétition, A22 Sports, s’est réjouit de cette décision de la Cour de justice européenne : « Victoire totale au-delà de nos espérances. Nous avons remporté le droit d’exister. Le monopole de l’UEFA est terminé. Le football est libre. Les clubs sont désormais libres de la menace de sanctions et libres de déterminer leur propre avenir”, a déclaré le CEO Bernd Reichart, rapporte RMC Sport.

La FIFA et l’UEFA dans une position dominante

Selon la CJE, la FIFA et l’UEFA se trouvent « en situation d’abus de position dominante » en raison de l’absence de « transparence » sur les raisons d’interdire la création de cette nouvelle compétition. Une compétition telle que le projet de Superleague ne doit pas pour autant étre nécessairement autorisée », tempère un peu la décision de la Cour de justice. « En effet, la Cour étant interrogée, de façon générale, sur les règles de la FIFA et de l’UEFA, elle ne prend pas position, dans son arrêt, sur ce projet spécifique. » On attend désormais les réactions officielles des deux instances internationales face à ce jugement qui rappelle celui concernant l’affaire Bosman qui avait révolutionné le marché des transferts au milieu des années 90.

A lire également

FFF : « Le Graët n’a ce qu’il mérite »

Kevin Smith

OM-Montpellier-Der Zakarian : « On n’a fait que subir »

Kevin Smith

Equipe de France : Hugo Lloris sceptique pour les tirs au but

Kevin Smith

Leave a Comment