jeudi, juin 13, 2024

France-Angleterre : Walker n’a pas peur de Mbappé

A quelques jours du quart de finale de la Coupe du Monde 2022 entre la France et l’Angleterre, les joueurs sont en pleine préparation. A l’image de Kyle Walker qui envisage son duel avec Kylian Mbappé.

Kyle Walker, que certains médias voient comme étant celui qui peut arrêter Kylian Mbappé lors du quart de finale de Coupe du Monde 2022 qui va opposer la France à l’Angleterre, assure ne pas craindre ce duel qui sera très scruté samedi soir : « Les matches que j’ai joués contre lui vont m’aider, c’est certain. C’est un joueur fantastique, la tâche ne va pas être facile, c’est l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur. Je sais ce que j’ai à faire pour l’arrêter, je ne me sous-estime pas. Je l’ai déjà joué, j’ai affronté de nombreux autres grands joueurs aussi. » a-t-il déclaré rapporte BBC Football.

Kyle Walker ne se focalise pas sur Mbappé

Si Kyle Walker apprécie de voir qu’on compte sur lui pour arrêter l’attaquant français, le défenseur de Manchester City rappelle que le match est avant tout une affaire collective : « C’est agréable à entendre car il a eu un match difficile contre moi. Je sais que c’est un joueur de haut niveau mais nous ne jouons pas au tennis. Ce n’est pas un sport en solo, c’est un jeu d’équipe. Tout peut arriver en 90 minutes. Ils doivent s’inquiéter pour nous, pas seulement pour nous. » a-t-il ajouté.

Des bons joueurs à tous les postes

Pour conclure, le défenseur anglais rappelle que la France dispose de bons joueurs dans tous les secteurs du jeu : « Nous savons que c’est un grand joueur et c’est pourquoi il est au centre de toutes les questions. Mais n’oublions pas Olivier Giroud qui a marqué beaucoup de buts, Ousmane Dembele et Antoine Griezmann. Pour moi, toutes les questions ne devraient pas porter sur lui [Mbappe]. Oui, j’apprécie qu’il soit un grand footballeur, mais il y en a d’autres aussi. » a-t-il conclu.

A lire également :

A lire également

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partagez cet article

L'actu en live