samedi, juillet 20, 2024
AccueilCoupe du Monde 2022Koulibaly explique pourquoi il n'a pas choisi l'équipe de France

Koulibaly explique pourquoi il n’a pas choisi l’équipe de France

Désormais à la tête d’une équipe du Sénégal qui s’apprête à défier l’Angleterre en huitièmes de finale de la Coupe du Monde, Kalidou Koulibaly aurait pu également porter le maillot de l’équipe de France.

Avant d’affronter l’Angleterre en huitièmes de finale de la Coupe du Monde 2022, et pourquoi pas affronter la France en quart de finale en cas de qualification du Sénégal et des Bleus, Kalidou Koulibaly, né à Saint-Dié dans les Vosges françaises, explique les raisons qui l’ont amené à choisir de jouer pour le Sénégal plutôt que la France : « L’équipe de France était dans un coin de ma tête mais le Sénégal a poussé pour m’avoir. Et je n’ai aucun regret. Quand j’ai vu la lumière dans les yeux de mes parents, j’ai compris. C’est vraiment grâce à eux que j’ai choisi le Sénégal. » explique l’ex-défenseur de Metz dans les colonnes de L’Equipe.

Kalidou Koulibaly explique la raison

Kalidou Koulibaly se rappelle de l’époque ou la fédération sénégalaise l’a approché : « J’étais alors à Naples, Maurizio Sarri venait d’arriver, je ne jouais pas beaucoup. Et c’est la sélection qui m’a ensuite ouvert les portes de mon club. Ça m’a donné plus d’assurance, de confiance en moi » a-t-il ajouté.

Battre l’Angleterre

Désormais bien installée dans la sélection des Lions de la Terranga, Kalidou Koulibaly rêve d’un long parcours en Coupe du Monde : « On s’est amusés le soir du succès contre l’Équateur. Le lendemain, j’ai remobilisé les joueurs : « OK, c’est bien, mais ce n’est pas une fin en soi. » On veut jouer l’Angleterre pour passer le tour. Collectivement, on est une bonne équipe, même si individuellement, ils seront favoris. Mais le Sénégal n’est jamais plus fort que dos au mur » prévient le capitaine sénégalais.

A lire également :

A lire également

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partagez cet article

L'actu en live