A la veille du Clasico entre l’OM et le PSG, certains acteurs, actuels ou anciens du football français porte un oeil avisé sur la situation des deux clubs. Alain Roche, dresse un bilan flatteur pour l’OM et son duo Igor Tudor-Pablo Longoria.

Pablo Longoria a fait beaucoup de bien à l’OM depuis sa prise de fonction de président du club olympien en remplacement de Jacques-Henri Eyraud. Souvent applaudi des deux mains pour son recrutement au fil des mercatos, le président marseillais a aussi eu du flair en allant chercher Igor Tudor à la dernière minute après le départ précipité de Jorge Sampaoli, l’été dernier. Il forme désormais avec le coach croate, un duo de choc pour le club olympien.

Longoria-Tudor, un duo qui fonctionne

Interrogé sur le sujet, Alain Roche, ancien défenseur du PSG, juge l’attelage de bonne qualité : « Ce que je trouve intéressant, dans le duo Longoria-Tudor, c’est la cohérence sportive : Longoria recrute des éléments qui collent parfaitement avec le projet de jeu de son entraîneur. On sent les deux hommes alignés sur la politique sportive » estime-t-il dans les colonnes de L’Equipe ce samedi.

Un duo complémentaire

Alain Roche estime qu’au niveau de la communication, Pablo Longoria et Igor Tudor sont complémentaires : « En termes de communication interne ou externe, Longoria met beaucoup plus les formes, par exemple. Il sort peu mais au moment opportun. C’est un excellent communicant. Je trouve Tudor habile aussi en la matière. Au début, il m’agaçait par sa dureté dans ses réponses mais peu à peu il s’est apaisé et il est parvenu en communication interne à ce que tout le monde reste en éveil. Parvenir à durablement faire en sorte que tous ses joueurs restent impliqués, dans un jeu aussi énergivore, c’est fort » ajoute l’ancien défenseur désormais consultant pour Canal Plus.

Pour finir, Alain Roche veut voir comment le duo se comportera lors des premières difficultés : « Il n’y a pas encore eu de périodes vraiment difficiles pour éprouver leur relation. Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est qu’au début, dans la seule période où ça a été un peu chaud, Longoria a montré un soutien sans faille à Tudor. Quand il dit, devant le vestiaire, « Il y a un entraîneur, je suis derrière lui, si vous n’êtes pas contents, on trouve une solution », c’est un geste fort à l’égard de son coach. Qui lui donne beaucoup de force pour la suite. Il faudra voir l’an prochain avec une éventuelle qualification en Ligue des champions, dans des périodes plus difficiles, à quel point leur relation est solide » conclu-t-il.

Découvrez la boutique 100 % football avec Passion Football Club

A lire également

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *