Parc des Princes
(Photo by Franco Arland/Icon Sport)

Parc des Princes : Hidalgo critique les dirigeants du PSG

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Actualités foot
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Anne Hidalgo, la Maire de Paris, est revenu sur l’intérêt du PSG et de ses propriétaires qataris pour acheter le Stade de France. Une idée qui passe mal pour celle qui est attachée au Parc des Princes.

« Le PSG qui jouerait en dehors du Parc des Princes ne serait plus le PSG ». Une phrase dans le JDD, qui en dit long sur ce que pense Anne Hidalgo sur l’éventuel rachat du Stade de France par le club parisien et ses propriétaires qataris. Certains voient dans cette « envie » de rachat de l’enceinte Dyonésienne, dévoilée par L’Equipe, un moyen de pression pour se faire vendre l’enceinte de la Porte de Saint-Cloud à moindre prix. Mais la Maire de Paris répète à l’envie qu’elle ne souhaite pas vendre celle-ci. « Les dirigeants du PSG sont libres de regarder toutes les options qui s’offrent à eux pour trouver une enceinte qui accueillerait le club » ajoute-t-elle.

Un Parc des Princes estimé à 300 millions

Alors que beaucoup de supporters du PSG sont opposés à un déménagement au Stade de France, le PSG lui dénonce un double discours de la Mairie de Paris à propos du Parc des Princes. Officiellement non vendeuse, elle pourrait en privé accepté un deal si celui-ci se montait au moins à 300 millions d’euros. « Je ne suis pas dans une posture à l’égard du PSG. Ni dans une position intransigeante. En tant que Maire de Paris je ne veux pas spolier les Parisiens » a-t-elle affirmée.

La concession du Stade de France bientôt expirée

La concession du Stade de France arrive à sa fin en 2025. La Ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra a émis la possibilité d’une vente. La FIFA se serait déjà positionnée dans ce dossier auprès d’Emmanuel Macron. L’autre possibilité est donc le rachat par un club résident. Si racheter et agrandir le Parc des Princes reste l’objectif majeur du Qatar, l’hypothèse d’un départ au Stade de France ou dans un nouveau stade prend de l’ampleur devant les relations devenues polaires entre le club parisien et la Mairie de la Ville Lumière. Mais du côté du consortium composé par Vinci et Bouygues, on n’y croit pas trop : « Les dirigeants du PSG et les supporters nous ont toujours dit ne pas être intéressés » a déclaré Pierre Coppey, patron de Vinci Concession.

Cette publication a un commentaire

Laisser un commentaire