Jean-Louis Gasset pourrait devenir l'entraineur de l'OM
Par ESAIE55V5 — Travail personnel, CC0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=143866267

OM-Gasset : « Je signe pour tous les matches si… »

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:OM
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Jean-Louis Gasset ne pouvait rêver meilleur début à la tête de l’OM. Avec un deuxième succès de rang, le coach marseillais ne veut toutefois pas s’enflammer.

Vainqueur du Shakhtar Donetsk en Ligue Europa (3-1) puis de Montpellier lors de la 23ème journée de Ligue 1 (4-1), Jean-Louis Gasset réussit des débuts parfaits à la tête de l’OM. Toutefois, en coach d’expérience, il sait qu’il faut savourer l’instant mais ne pas s’enflammer non plus : « Je signe pour tous les matches si on est mené 0-1 et qu’on marque trois ou quatre buts ensuite. En cinq jours, on a retrouvé de la confiance. C’était la priorité. Sur le premier match, on a mis un état d’esprit mais ce n’était pas très agréable à regarder, techniquement c’était compliqué. Aujourd’hui (dimanche), on a gardé l’état d’esprit, mais on a rajouté de la technique, de la maitrise du jeu » a-t-il déclaré en conférence de presse rapporte L’Equipe.

Jean-Louis Gasset a 100 jours pour réussir sa mission

Pour Jean-Louis Gasset, le plus dur reste à venir pour l’OM : « Ils étaient au fond du seau, ce n’était pas dur. J’ai un peu d’expérience pour leur parler, j’ai quelques anecdotes. Et tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Il fallait leur faire comprendre ça, à eux de réagir. Je suis venu pour les aider. Le fait d’avoir 100 jours, ça montre que je ne suis pas dans la durée, je ne suis pas carriériste. J’explique aux joueurs la bonne solution, il fallait trouver la formule qui leur allait bien à l’instant. Il ne fallait pas compliquer les choses : un et un, deux. On ne pouvait pas aller plus bas, on était au fond. Petit à petit… On a fait que deux escaliers. Mais il en reste combien ? » interroge-t-il.

Concentré sur le prochain déplacement

Et désormais, il se focalise sur son premier déplacement à la tête de son équipe samedi prochain à Clermont : « Convalescente, on dira. Mais il ne faut pas se relâcher. On ne voit pas plus loin que le match de Clermont. Samedi prochain, il faudra encore monter d’un cran. J’ai vu le match de Clermont face à Nice… Dans la vie personne ne vous donne rien surtout ceux qui sont en bas dans la bagarre » a-t-il conclu.

Aucun produit trouvé.

Laisser un commentaire